Argent du terrorisme: La Banque postale visée par une enquête judiciaire

La Banque Postale prend une participation de 10% dans la plateforme de financement participatif WeShareBonds, dédiée au crédit aux PME

La Banque Postale est visée par une enquête préliminaire pour des soupçons de manquement dans la lutte contre le blanchiment d’argent, au risque de financer le terrorisme, a indiqué lundi une source judiciaire, confirmant une information du site Les Jours.

Cette enquête ouverte par le parquet de Paris a été confiée en septembre à la brigade financière, selon cette source.

Elle découle d’un signalement de l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR), selon le média en ligne qui révèle un pré-rapport du gendarme du secteur bancaire où sont pointés du doigt un « ensemble de dysfonctionnements« .

Ceux-ci concernent le fonctionnement des mandats cash, un système permettant de transférer très rapidement de l’argent à un tiers, et le gel des avoirs, qui oblige un établissement à bloquer les actifs de toute personne ou société sanctionnées par les autorités. (…)

lexpansion.lexpress.fr

Powered by WPeMatico