La gauche anti-Blancs et anti-flics prise de court sur les réseaux sociaux

Pendant trois décennies, du début des années 80 au début des années 2010, la gauche culturelle a tenu le haut du pavé dans les médias. Elle occupait plus de 80% de la presse mainstream, qu’elle occupe toujours d’ailleurs. Ce qui a changé, c’est le rapport médias dominants/réseaux sociaux, qui sont nés au milieu des années 2000, avec l’avènement de Facebook en 2004, YouTube en 2005 et Twitter en 2006. Ces trois entités forment ce qu’on appelle aujourd’hui « les réseaux sociaux ». La presse mainstream, elle,


décembre

/
,
,
,
,
,
,

Powered by WPeMatico