Loi antiterroriste : êtes-vous prêts à fournir vos identifiants électroniques aux autorités ?

On le voit, le projet de loi est large : par le jeu des amalgames (« l’adhésion à des thèses… »), toute personne un tant soit peu curieuse peut un jour se voir assimilée à un « terroriste ». On ne parle plus alors de menace terroriste mais de menace pour l’État, et précisément l’État profond. Qui est le seul à profiter de cette évolution. La définition des « suspects » de terrorisme ainsi élargie, le pouvoir pourra surveiller et criminaliser qui il veut, ou presque. Le respect de la vie privée vole en


octobre

/
,
,
,
,

Powered by WPeMatico