Netanyahu invité à Bruxelles sur fond de tensions UE-Israël

Netanyahu invité à Bruxelles sur fond de tensions UE-Israël

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a été convié à une rencontre « informelle » avec les 28 ministres des Affaires étrangères de l’Union européenne le 11 décembre à Bruxelles, sur fond de vives tensions sur la colonisation, selon une porte-parole mardi.

La diplomate en chef de l’UE, Federica Mogherini, « a décidé d’inviter le Premier ministre israélien Netanyahu à un échange de vues informel avec les ministres en marge du conseil des Affaires étrangères » prévu le 11 décembre à Bruxelles, a indiqué une porte-parole à l’AFP.

Cette rencontre intervient alors que plusieurs Etats membres de l’UE, dont la France, refusent depuis des mois de donner leur feu vert à l’organisation d’une réunion formelle avec le gouvernement israélien, faute d’unanimité à 28 sur la façon de condamner la construction de colonies dans les Territoires palestiniens occupés et d’exprimer leurs frustrations concernant le blocage total du processus de paix.

La dernière réunion du « conseil d’association » — prévu dans un accord de coopération approfondie conclu il y a 17 ans par l’UE et Israël — remonte à 2012.

« L’échange de vues informel sera l’occasion pour les ministres et le Premier ministre (israélien) de discuter ensemble de l’état des lieux et des perspectives du processus de paix au Proche-Orient, des relations bilatérales et des questions régionales d’intérêt commun », a précisé la porte-parole de Mme Mogherini.

« Une invitation similaire a été adressée au président (palestinien Mahmoud) Abbas pour un tel échange de vues le plus tôt possible », a-t-elle précisé.

La relance en octobre de projets de construction de milliers de logements de colons, en Cisjordanie occupée et à Jérusalem-Est annexée, a été condamnée par l’UE, qui a demandé à Israël de « reconsidérer » ces décisions.

Certains Etats membres de l’UE veulent demander à Israël des compensations après la destruction l’été dernier de salles de classe en préfabriqué et de panneaux solaires qu’ils avaient financés en Cisjordanie.

Israël reproche de son côté à l’UE d’obliger les entreprises européennes à étiqueter des produits provenant des colonies israéliennes depuis novembre 2015. Une décision vivement dénoncée par M. Netanyahu, qui avait estimé que cela réveillait « de sombres souvenirs », une allusion aux pratiques du régime nazi contre les commerces juifs.

https://www.lorientlejour.com/article/1086520/netanyahu-invite-a-bruxelles-sur-fond-de-tensions-ue-israel.html

Alter Info
l’Information Alternative

Powered by WPeMatico