Ouganda: fin du débat sur la limite d’âge présidentielle

(…)
Pour le porte du mouvement de résistance nationale, il est temps de combattre cette discrimination. Il a aussi à préciser en indiquant que « cette situation n’est pas bénéfique pour Yoweri Museveni, au pouvoir depuis 31 ans ». De son côté, l’opposition crie au scandale et déplore le mauvais vote qui a eu lieu. Pour l’opposition, le président Ougandais est sur la même longueur d’onde que Khadafi ou Robert Mugabe. En tout état de cause, l’opposition Ougandaise n’a aucun espoir du vote qui a eu lieu mercredi. Parce que, dit-elle, le président ougandais n’en est pas à son premier coup d’essai. La Constitution avait déjà été modifiée en 2005 pour supprimer la limitation à deux mandats présidentiels. Yoweri Museveni avait ainsi pu briguer ses 3e, 4e et 5e mandats.

Maintenant, le vote du mercredi dernier ne pourrait démarrer qu’après la prochaine élection. Ce qui veut dire que Museveni aura toute la chance d’être encore Président. Une attitude que dénonce haut et fort l’opposition Ougandaise y compris des observateurs avertis.

Africtelegraph

Powered by WPeMatico

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *