République tchèque : le nouveau Premier ministre Andrej Babiš confirme qu’il ne veut pas de migrants dans son pays

Le Premier ministre désigné de la République tchèque, Andrej Babiš, a riposté à l’Union européenne pour sa décision de poursuivre en justice les pays qui ne respectent pas la politique migratoire de l’Union.

Dans une interview publiée samedi par le journal Pravo, M. Babiš a déclaré que la pression de l’UE pour forcer son pays à accepter les demandeurs d’asile ne fera qu’alimenter la montée des partis extrémistes.

« La Commission (européenne) peut retirer la charge à tout moment. Nous devons négocier à ce sujet et proposer différents modèles, comme renforcer les frontières ou aider les pays pauvres. Mais nous ne voulons pas de réfugiés « , a déclaré Babiš.

Politico

Powered by WPeMatico